Deviens Ingénieur industriel en électronique !

Tu souhaites un métier passionnant dans des domaines technologiques comme l’énergie ou les télécommunications? Deviens Ingénieur industriel en électronique!

Choisir les études d’ingénieur industriel en électronique, c’est d’abord s’ouvrir des perspectives d’avenir : celles d’un emploi intéressant, de secteurs variés, d’évolutions technologiques permanentes!

Durant leur formation technique et scientifique de 5 ans, fortement tournée vers le concret et les projets, les futurs ingénieurs apprennent par la pratique la rigueur et l’exigence nécessaires à l’exercice de leur métier.

L’orientation génie électrique-électronique est choisie par les étudiants à l’issue de leur deuxième année, et dès leur retour de stage en début de troisième année, les cours spécifiques leur sont proposés dans les différents axes de la formation : en électronique analogique et numérique, en électrotechnique et en télécom. Les trois premières années constituent le bac en sciences de l’ingénieur industriel, elles sont suivies par les deux années de master qui sont couronnées par le titre d’ingénieur industriel en électronique.

En bref,

  • que tu sois mordu par l’infiniment grand du spatial ou plutôt par l’infiniment petit des nanosciences ;
  • que tu aies envie d’en savoir plus sur un alternateur, sur une centrale électrique ou sur la communication UMTS de ton téléphone ;
  • que tu aies le désir de construire ton propre système de radio numérique ;
  • que tu désires toucher à tout, concevoir, modéliser, réaliser, valider ;
  • que tu sois intéressé par la programmation, mais pour plus qu’une page Web…

Le Master Ingénieur industriel en Électronique organisé à Mons depuis 2009 est fait pour toi. Il répond à ces demandes croissantes du marché de concepteurs en électronique de pointe. Que ce soit comme ingénieur de test, project manager ou R&D engineer, le master ne t’offre pas que de la technique, mais également une formation d’esprit avec beaucoup de pratique…

Un peu d’histoire…

Dans le cadre de sa démarche d’optimalisation, la Haute École Louvain en Hainaut a obtenu l’accord de madame la Ministre Simonet pour « transférer » le Master Ingénieur industriel en Électronique de Charleroi vers Mons.

Alors que la Haute École a la volonté de maintenir deux points d’ancrage (Mons et Charleroi) pour l’organisation des Bacheliers en Sciences industrielles, depuis septembre 2008 toutes les formations de Master Ingénieur industriel sont organisées à Mons en ce compris la finalité électronique.

Des collaborations ?

Le regroupement des Masters depuis 2009 a permis d’une part une meilleure synergie entre ces différentes formations, mais également entre la section Bachelier en Électronique et la section Master Ingénieur industriel en Électronique. Deux formations dans des mêmes laboratoires, une richesse constante d’expérience !

De plus depuis fin 2009, la HELHa participe activement à la formation de techniciens de maintenance éolien et ce en collaboration avec le Centre de Compétences Environnement du FOREM. L’Institut dispose d’un matériel de pointe (banc éolien et bénéficie d’une large collaboration avec le milieu industriel du secteur. La collaboration s’est récemment étendue au photovoltaïque dans le cadre d’un séminaire organisé conjointement avec le FOREM sur le thème des onduleurs photovoltaïques raccordés au réseau.

Les métiers…

Les débouchés sont multiples étant donné l’omniprésence de l’électronique dans la grande majorité des domaines industriels comme des téléphones portables, des automates de production, des régulateurs de panneaux photovoltaïques ou d’éoliennes … Les ingénieurs électroniciens conçoivent toute une gamme de produits pour le grand public ou les professionnels. Un métier où innovation et efficacité se vivent au quotidien.

Il est possible de distinguer plusieurs classes de métier. En première ligne, l’ingénieur de recherche met au point des innovations technologiques qui seront utilisées dans la conception des produits de sa société. Travaillant sur une station d’IAO (ingénierie assistée par ordinateur), l’ingénieur d’études définit l’architecture des produits ou des composants et réalise un prototype. Par une série de tests, l’ingénieur d’essais vérifie que ce prototype possède bien les caractéristiques attendues. Enfin, c’est à l’ingénieur de production de planifier et d’organiser le travail des différentes équipes, de gérer le personnel. L’ingénieur méthodes définit le procédé de fabrication et assure sa mise en oeuvre. L’ingénieur d’intégration, coordonne l’assemblage de tous les éléments d’un système et procède aux tests de validation des produits finis. Sans oublier le commercial, l’ingénieur d’affaires vend des services ou produits sur mesure : il traduit les besoins du client en un dossier technique, propose un devis, mène les négociations, suit les travaux.

Nos employeurs :

Le site www.ingenieur-metiers.be permet aussi de consulter de nombreux exemples de métiers et de carrières d’ingénieurs industriels.

Stéphanie Eggermont, Coordinatrice de la Section Electronique

Valérie Seront, Directrice de département


La Commission des Titres d'Ingénieurs vient de décerner à notre Département Ingénieur Industriel, l'accréditation pour 5 ans pour toutes nos orientations, soit la période maximale. Cette accréditation ,qui confère également le label européen EUR-ACE, est un label de qualité pour les formations dispensées dans notre institution.

Pour recevoir les informations importantes de la HELHa

Inscris-toi maintenant
à notre newsletter
ou Suis nos pages Facebook

Suis-nous sur les réseaux sociaux