Etudes supérieures de professeur de collège ou d’instituteur en Belgique

Pourquoi effectuer ses études d’instituteur ou de professeur de collège (régent) en Belgique ?

Le cursus français = cinq ans à l’université

En France, le cursus traditionnel pour devenir enseignant dure cinq ans dans une institution universitaire, dont trois premières années de formation disciplinaire sans la possibilité de pratiquer le métier.  La licence obtenue au bout de ces trois années ne permet pas d’enseigner, mais conduit à un master de deux ans. Ce master en sciences de l’éducation permet ensuite de présenter un concours en France pour obtenir le titre de professeur des écoles et seulement à ce moment-là, il est possible d’enseigner.

Le cursus belge = trois ans en Haute Ecole sans quota d’étudiants étrangers UE, ni examen d’admission …

En Belgique, on devient enseignant en suivant durant trois ans une formation autant disciplinaire que professionnalisante. Des stages sont effectués dès la première année et le diplôme légal obtenu au bout de ces trois années permet aux Français comme aux Belges de pratiquer le métier d’instituteur ou de professeur de collège (régent) en Belgique. Les étudiants français peuvent s’inscrire dans les mêmes conditions que les étudiants belges (pas de quota, pas d’examen d’admission). Il faut toutefois apporter la preuve de l’équivalence du BAC originale et définitive qui est à introduire au Service des Equivalences de la Communauté française de Belgique avant le 15 juillet 2018 (voir le site http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=820).

Et après ces trois années en HE ?

Enseigner directement en Belgique …

En tant que ressortissants de  l’Union européenne et francophones, les diplômés français ont directement accès comme les Belges au marché de l’emploi des écoles du réseau francophone belge (Communauté française de Belgique). Vous pouvez donc, sans concours, travailler comme instituteur ou comme professeur de collège (régent) en Belgique francophone aussi bien dans l’enseignement public que privé (réseau catholique).

Obtenir le niveau BAC+5 en Belgique …

Après avoir obtenu ce diplôme BAC+3  vous pouvez poursuivre vos études par trois années de master en sciences de l’éducation dans une université belge. Ce master en sciences de l’éducation permet entre autres d’obtenir le niveau salarial BAC+5 tout en travaillant comme instituteur ou professeur de collège (régent).

Obtenir le niveau BAC+5 en France …

Vous pouvez également poursuivre vos études par un master de deux ans dans une université française, sous présentation d’un dossier d’admission pour l’équivalence de diplômes, et sous la condition de la réussite scolaire en première session.

Ce master français permet d’enseigner en France suite à la présentation préalable au concours.

Les caractéristiques particulières du cursus belge

Débuter ses études en Belgique pour ensuite obtenir un master permet d’obtenir deux diplômes, mais surtout offre une opportunité unique d’apprendre les sciences de l’éducation avec autant de théorie que de pratique.

  • Cette formation est dite « professionnalisante », c’est-à-dire qu’elle désire faire découvrir le métier d’enseignant au travers de la pratique, notamment grâce aux stages dès le début du cursus.
  • Cette formation permet d’exercer directement la profession en Belgique, où la pénurie d’enseignants est importante depuis quelques années.
  • Le coût des études en Haute Ecole est inférieur à celui à l’Université et la durée moins longue (3 ans)
  • Depuis 2009 en Belgique, le grade de master permet l’obtention d’un salaire équivalent au niveau « bac+5 » que l’on travaille dans l’enseignement préscolaire, primaire ou secondaire.

En conclusion

En France, le cursus traditionnel se fait sur cinq ans. Au bout du master, l’étudiant peut présenter un concours qui lui permettra enfin d’enseigner.

En Belgique, c’est suivre une formation de trois ans autant disciplinaire que professionnalisante. Ainsi, l’étudiant peut appréhender le métier dès le début de ses études, grâce notamment aux stages, effectués dès la première année.

Le diplôme BAC+3 permet d’enseigner directement en Belgique, mais ouvre aussi les portes à un master autant en France qu’en Belgique. L’étudiant se retrouvera donc avec deux diplômes au lieu d’un, avec la possibilité d’enseigner en Belgique comme en France.

Un schéma récapitulatif à télécharger

en cliquant ici

L’Ecole Normale de Leuze est située à 50 km de Lille et à 30 km de Valenciennes

L’Ecole Normale de Leuze est proche de la frontière et  a une longue tradition d’accueil des d’étudiants français aussi bien dans les sections instituteur·trice maternelle et instituteur·trice primaire que dans les sections formant les professeurs de collège (régents).

L’implantation est à taille familiale (450 élèves) et offre de nombreux services dont un internat (voir page implantation).

Nous organisons également ce type d’études dans 4 autres Ecoles Normales situées à Mons (uniquement instituteur primaire), à Braine-le-Comte et à Charleroi (Loverval et Gosselies).

Pour obtenir les modalités d’inscription …

Il est important de savoir que l’équivalence du BAC originale et définitive est à introduire au Service des Equivalences de la Communauté française de Belgique avant le 15 juillet 2018 (voir le site http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=820).

Rendez-vous sur la page d’inscription.

Pour recevoir les informations importantes de la HELHa

Inscris-toi maintenant
à notre newsletter
ou Suis nos pages Facebook

Suis-nous sur les réseaux sociaux