Pour cette année académique 2022-2023, le CeREF Éducation s’est lancé le défi de rendre davantage visibles les projets et recherches menés au sein de la Haute Ecole par les membres de sa cellule. C’est dans cette dynamique que « Les Matinales du CeREF Éducation » ont vu le jour.

>>> Les Matinales du CeREF Éducation, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des temps de rencontre pour démarrer la journée du bon pied en vous (in)formant et en échangeant sur les contenus des recherches menées au sein du Domaine Éducation.

Cette année, le CeREF Éducation a le plaisir d’avoir comme orateurs :  Marie Dumont, Olivier Maes, Eric Nicaise, Eveline Zuanon et Jean-Marc Vifquin.

> La 1ère Matinale a eu lieu le lundi 12 septembre 2022. Marie Dumont, maître-assistante à la HELHa, nous a présenté son projet : « Quelles informations tirer de l’analyse d’un dispositif d’enseignement de l’orthographe pour ses pratiques ? Témoignage et partage d’outils ».
Marie était accompagnée par Pauline Marchal, ancienne étudiante Instituteur.trice Primaire à la HELHa (2019), diplômée d’un Master en Sciences de l’éducation (UMONS) et actuellement assistante de recherche à l’UMONS.

Au cours de ce premier échange, les oratrices sont parties des difficultés rencontrées dans le cadre d’UE d’enseignement de la maitrise de la langue, plus particulièrement de la langue écrite. Des éléments d’analyse ont permis d’éclairer certaines difficultés et de proposer des pistes de travail pour enseigner la maitrise de la langue… autrement.

> La 2ème Matinale a eu lieu le lundi 14 novembre 2022. 
Olivier Maes a présenté sa recherche : « Évaluer un stage en enseignement, vers la construction d’un jugement professionnel ? ».

Dans le cadre d’un stage,

  • … accompagner et évaluer, est-ce mission (im)possible ?
  • … puis-je laisser une place à la subjectivité dans mon évaluation ?
  • … quels messages transmettre à l’étudiant ? Comment formuler ces rétroactions ?

La Matinale a tenté d’apporter des éléments de réponse à ces questions, en présentant brièvement les résultats d’une recherche doctorale. Cette recherche s’intéresse à la construction du jugement évaluatif des superviseurs lors de l’entretien de coévaluation qui clôture la supervision des stages. O. Maes a abordé, dans un premier temps, la tension qui peut exister entre le fait d’accompagner le futur enseignant et celui de devoir évaluer son stage. Ces deux postures sont-elles compatibles sans mettre à mal le superviseur ? Dans un deuxième temps, il s’est intéressé à la construction du jugement évaluatif par le superviseur. Le jugement ainsi produit rencontre-t-il les caractéristiques d’un jugement professionnel en évaluation ? Olivier a mis en évidence l’importance de la prise en compte de la singularité, qu’elle soit liée à l’étudiant ou au contexte de stage. Il a également insisté sur la dimension itérative de ce jugement. Enfin, pour terminer, dans un troisième temps, il a interrogé la nature des rétroactions formulées par les superviseurs lors des entretiens de coévaluation. Les niveaux de rétroaction mobilisés dépendent-ils de la finalité ou du moment de l’entretien ? L’intervention s’est clôturée par un temps d’échanges et de questions.

>>> Inscrivez-vous dès maintenant à la Matinale du jeudi 9 février 2023 de 8h30 à 10h00.

Eric Nicaise, maître-assistant à la HELHa, présentera sa recherche : « Le discours du professeur en tant que vecteur d’apprentissage : analyse linguistique et perspectives didactiques ».

Cette matinale de recherche s’adresse aux professeurs de langue étrangère et FLE spécifiquement mais également à tout enseignant désireux de s’interroger, au travers d’un exemple donné pour l’anglais, sur son discours et sur l’importance du métalangage utilisé dans son enseignement.

En effet, le discours du professeur est un aspect prépondérant du cours de langue étrangère ou seconde. Etant estimé en moyenne à 70% du temps d’enseignement pour l’anglais (Cook 2008), il constitue pour l’apprenant la principale source d’exposition à la langue cible et, partant, il représente un potentiel majeur d’acquisition de cette langue.

Cependant, le discours du professeur ou ‘classroom language’ reste une pratique difficile pour de nombreux enseignants et futurs enseignants (Nicaise 2021, 2022). Comment formuler des instructions simples et concises ? Comment expliquer la grammaire et le vocabulaire de façon claire et adaptée au niveau de l’apprenant ? L’utilisation de la langue maternelle (L1) est-elle possible ?  Pour toute discipline, l’utilisation d’une terminologie adaptée à cette discipline doit-elle être envisagée et, le cas échéant, est-il nécessaire de la simplifier ?

En nous appuyant sur une analyse de corpus de leçons données dans l’enseignement secondaire par des professeurs d’anglais anglophones et francophones, nous examinerons des exemples observés en classe d’anglais langue étrangère et fournirons des conseils pratiques sur la façon d’optimiser notre discours.

>>> Vivez ce temps matinal depuis chez vous ou sur notre campus de Mons (local 1023), à vous de choisir ! ; -)

>>> Vous souhaitez participer à la séance du 9 février 2023 ? Inscrivez-vous dès maintenant via ce Forms

>>> Retrouvez ici le programme de la prochaine Matinale :

> Le 17 avril 2023 : Eveline Zuanon et Jean-Marc Vifquin – Un espace de recherche collaborative comme levier de développement professionnel pour des formateurs en enseignement.


Contact et infos supplémentaires :
 Céline Mousset – moussetc@helha.be

Suis-nous sur les réseaux sociaux