Ce qui distingue la formation d’assistant social des autres formations du secteur social, entre autres, c’est que le métier détient un titre professionnel protégé par la loi (12 juillet 1945).

Seul l’assistant social peut donc prétendre au titre et aux emplois s’y rapportant ; l’assistant social est présent dans tous les secteurs et équipes pluridisciplinaires : les CPAS, Aide à la Jeunesse, les Centres PMS, les hôpitaux, les mutuelles, les maisons de justice, les maisons de repos, le secteur de la petite enfance (crèches, garderies), services d’aide familiale et aux personnes, les services liés à la personne handicapée, l’aide aux victimes, la médiation de dettes, les maisons d’accueil, l’aide aux toxicomanes, les services liés à l’accueil des demandeurs d’asile, aux immigrés, etc…

Dans une société où les problématiques vécues par les individus sont de plus en plus complexes, l’assistant social est le professionnel capable à la fois d’intervenir en tant que « généraliste » portant un regard global sur une situation donnée, mais aussi en tant que « spécialiste » d’un secteur déterminé. Il aide à débloquer des nœuds de conflits, à lever des arrêts d’ordre administratif et financier, à soutenir une personne ou un groupe de personnes dans un processus de changement et de résolution de leurs difficultés.

Pour recevoir les informations importantes de la HELHa

Inscris-toi maintenant
à notre newsletter
ou Suis nos pages Facebook

Suis-nous sur les réseaux sociaux